AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  




 

Partagez | 
 

 Clint Hawkins [Fondatrice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Clint Hawkins
♕ Humain

avatar

Messages : 116
Ville du personnage : Partout et aucun
Âge du personnage : 33 ans

MessageSujet: Clint Hawkins [Fondatrice]   Jeu 27 Aoû - 18:50



Clint Hawkins
Chris Evans



CARTE D’IDENTITÉ


Prénom(s) : Clint
Nom : Hawkins
Race : Humain
Pays : Partout et nul part à présent, mais il vivait en Australie à l'origine.
Âge (date de naissance) : 33 ans, né le 18 Avril 1982
Métier/Fonction : Gardien du 13th Hour Hotel
Avatar (crédit) : Chris Evans (Rivendell, Shiya, Tumblr)



CARACTÈRE

La première chose que vous remarquez : il est jovial. Ah ça, c’est rare de le voir faire clairement la gueule. Sauf le matin avant son premier café. D'un point de vue socialisation, il est sympathique. Il a l'humour facile, même si celui-ci peut être des moins fins par moment, le sourire qui n'est jamais loin (lequel dépendra de votre attitude et de qui se trouve en face de lui), le dialogue toujours au rendez-vous. En fait, il vous sourit les trois quart du temps, c’est aussi bien une partie de sa personnalité pure qu’un mécanisme de défense. S’il aime présenter au monde son côté sociable à souhait, c’est aussi pour faire cache-misère.

Il a vécu des choses pas très drôles, que ce soit avant ou après son arrivée au poste de gardien de l’hôtel, mais il n’aime pas en parler et ceux qui ont le malheur de vouloir en parler sans son accord on très vite compris qu’il valait mieux éviter. En effet, en plus d’être quelqu’un d’assez secret quand il le veut (ce qui implique aussi qu’il est une véritable tombe quand on lui confie quelque chose et dieu sait qu’il est une bonne oreille), il a surtout une part sombre qu'il vaut mieux ne pas éveiller et ça, ça se sent quand on le voit. Malgré son air débonnaire et un peu trop détendu sur les bords, son attitude et ses micro-expressions ne trompent pas un œil avisé : il a toujours le dos droit, les yeux vifs et alertes, prêt à agir dans la seconde qui suit, et cette espèce…D’aura de danger diffus qui émane en permanence de lui…N’oublions pas qu’il a été dans l’armée, il a appris à se battre, à tuer…Il a peut-être assez de cœur pour ne pas tuer de sang-froid, mais ne vous avisez pas de lui donner une raison.

Parce qu’il est résilient, c’est un fait, c’est ce qui fait de lui quelqu’un sur lequel on peut compter pour ne pas s’écrouler la première épreuve venue, mais il est aussi extrêmement protecteur de ceux dont il a la charge. Qu’il les connaisse personnellement ou non. Quiconque réside à l’hôtel est sa responsabilité et il se doit de les protéger quelle que soit la situation (bon, ils essaient de l’agresser il va se défendre hein, soyons logique). C’est ce qui fait de lui un excellent leader, d’ailleurs, mais alors quand il s’agit de quelqu’un à qui il tient…Attendez-vous à un Clint enragé. Extrêmement impulsif, il ne réfléchit pas forcément avant de foncer quand il est dans cet état.

Alors qu’habituellement, il a beau être têtu, il est du genre à relativiser un maximum, à tenter de garder le contrôle sur son impulsivité, afin d’éviter des problèmes aux autres. Ca lui ait déjà arrivé et…plus jamais ça. En ça, il possède un sens du sacrifice peut-être un peu trop exacerbé, mais il a déjà eu des gens qui ont souffert par la suite de ses actions, alors maintenant, s’il laisse des gens entrer dans son entourage proche sans aucun problème, il prendra toujours le blâme s’il le peut. Parce qu’il se dit qu’il vaut mieux lui qu’eux.

Mais ne vous en faites pas pour lui : il est du genre débrouillard et en plus, il adore jouer avec les mots. Il trouvera toujours un moyen de se sortir d’un très mauvais pas. Sinon ? Hey, il subit, que voulez-vous ? Ce n’est pas le genre qui viendra en chouinant qu’il s’est fait un bobo. Sauf si ce n’est vraiment pas grave, parce qu’il est un peu théâtrale comme ça et surtout, il est un peu clown. Il peut faire une montagne de rien, mais ce qui le blesse vraiment, il le cachera, toujours. Parce qu’il est trop fier pour vraiment aller demander de l’aide. Oh, il ira se faire soigner en cas de blessure physique grave, mais il n’ira jamais voir un psy par exemple…

On vous avais prévenu qu’il était un cas, non ? Oh…Eh bien maintenant vous le savez !


SIGNES DISTINCTIFS

Une chose: ne rien lui demander tant qu'il n'a pas eu sa première tasse de café. Il a beau être un lève tôt (des restes de l'armée ça...), tant qu'il n'a pas sa dose de caféine dans les veines, il est bon à rien...et grognon, sinon ce n'est pas drôle, évidemment.

Il joue de la guitare depuis qu'il a 5 ans et adore ça; il n'en ferait jamais son métier, mais il aime bien jouer pour ses amis, ou trouver des bar-concert qui veulent bien le laisser jouer sur scène. En plus il est économique, pas besoin de le payer, une contribution au chapeau à la limite.

C'est un bon cuisinier, dans le sens où il arrive à faire des bons trucs avec ce qu'il a sous la main, maintenant, vous lui demandez de vous faire un plat type pièce montée ou de particulièrement complexe, vous pouvez toujours rêver et dire adieu à la propreté de votre cuisine...

Vous allez probablement vous moquer mais...Il adore la Root Beer. Ouais, cette espèce de soda au goût de médicament goût cola. Franchement, beaucoup de gens lui ont demandé un jour comment il faisait pour boire ça, lui a répondu par un savant "Et vous, vous faites comment pour boire du Dc Pepper?" parce que pour lui, le docteur pepper, c'est bien plus écœurant que la Root Beer.

Il y a quelques années, sa plus grande peur devait être les clowns (sérieux, c'est malsain ces trucs), aujourd'hui, ça serait de perdre encore quelqu'un qui lui est cher. Alors il a toujours peur des clowns et aurait tendance à se montrer violent envers leurs représentants, mais ce qui le terrorise et qui lui ferait faire faire les pires choses, ce serait de perdre quelqu'un comme James, ou sa petite soeur...


HISTOIRE

Quand on voit passer tous ces articles sur les bestioles qui vivent en Australie, on se demande comment les enfants, insouciant, inconscients, font pour dépasser l’âge de cinq ans. Premièrement, c’est parce qu’ils ont des parents qui savent ce qu’il y a là, dehors dans le jardin, et qu’en plus, ces bestioles ne se trouvent quasiment pas en ville. Alors quand vous vivez à Perth, il y a peu de chance que vous croisiez une mygale ou une tarentule ou je ne sais quelle autre horrible créature rampante, volante ou autre. Sauf des fourmis par milliers peut-être.

C’est ainsi que, bien que vivant en Australie, Clint Hawkins et sa sœur Jess (de trois ans sa cadette), ont réussi à ne pas rencontrer une malheureuse destinée durant leur enfance. C’est vrai, il ne vivait pas dans une belle maison avec un jardin verdoyant, plus un appartement dans le quartier résidentiel. Pourtant, il n’a jamais manqué de rien ; Clint a pu faire de la guitare quand il a compris que cet instrument l’intéressait vraiment. Jess a pu faire du surf à ne plus savoir quoi en faire. Bref, c’était une petite vie heureuse et tranquille de gens moyens.

Jusqu’à ce qu’il ait douze ans et que sa mère tombe malade. Un cancer. C’était dur pour eux tous, et même si elle était largement en âge de comprendre ce qu’il se passait (et qu’elle comprenait d’ailleurs), Clint tentait de protéger sa petite sœur de cette histoire. Ils étaient là pour leur mère, toujours, parce qu’on leur avait dit que ce genre de combat de ne faisait pas seul. Ce ne fut pas facile, il était déjà sur la corde émotionnellement, alors quand il commença à se passer de drôles de choses autour de lui un an plus tard, comme des courants d’air incompréhensibles quand il s’énervait ou assimilé, il pensait vraiment devenir fou. Jusqu’à ce qu’un type, plus tout jeune, il fallait bien l’avouer, ne vienne le voir au collège en se faisant passer pour un conseiller d’orientation.

"Mr Hawkins, asseyez-vous je vous en prie. Je crois que l’on doit discuter." Clint s’assit avec un soupir. Franchement ? Ils n’avaient que treize ans, la plupart d’entre eux rêvaient encore de devenir astronaute ou pompiers…A quoi bon leur faire voir un conseiller maintenant ? "Bien, nous allons maintenant parler de votre orientation." Le vieux fit un geste de la main et la porte derrière Clint se ferma sans que personne n’y touche. Le jeune homme se retourna brusquement, un sentiment de déjà vu m’envahissant. Il se retourna lentement vers l’homme, suspicieux.
"Si c’est pour une caméra cachée, ce n’est pas drôle du tout…" il n’était pas d’humeur à jouer là, surtout pas au collège.
"Non Mr Hawkins, ce n’est pas une caméra cachée, c’est la réalité, mais ça, je pense que vous le savez déjà…"

Okay, maintenant il était définitivement perdu et à la limite de la crise de panique. Parce que bon sang, le type en face de lui venait de fermer une porte par la pensée et ça lui faisait pensé à ces rafales de vent imaginaires et…Et finalement, il prit une grande inspiration avant de faire signe à l’autre de parler.

"Bien. Je me nomme Aldric Morgan, et je suis un sorcier. Tout comme vous pourriez l’être si vous choisissez d’accepter vos pouvoirs."

Il commença alors à lui expliquer ce qu’était vraiment les sorcier, comment se déroulait l’apprentissage, des réflexions qui prendraient sa place pendant ce temps, de ce qu’il pourrait devenir, les lois magiques…Bref, il lui expliquait que le surnaturel était réel et qu’il pourrait en faire partie. Ca faisait beaucoup d’un coup et Clint n’était pas certain de pouvoir lui donner une réponse tout de suite. Ce qui s’avéra être bien puisqu’il n’attendait pas de réponse immédiate.

"Je reviendrais vous voir d’ici trois jours Mr Hawkins, et à ce moment-là, vous me donnerez votre réponse. Soit vous acceptez votre don. Soit vous le rejetez, avec possibilité de tout oublier ou au contraire en garder vos souvenirs. Mais retenez bien ceci quand vous prendrez votre décision : Une fois votre choix fait, vous ne pourrez pas revenir en arrière. C’est un choix irrévocable."

Clint hocha la tête pour lui signifier qu’il avait compris, puis repartit, reprenant sa vie comme si de rien n’était. Pendant ces trois jours, il ne cessa d’y penser, de peser le pour et le contre, d’envisager tous les angles possibles. Puis la veille du troisième jour, il passa plus de temps que d’habitude avec sa mère et il prit sa décision. Il aurait une question à poser, une seule. La réponse à cette question déciderait de son sort.

"Avant de vous donner ma réponse, Mr Morgan, je voudrais vous poser une question…"
"Bien sûr, allez-y Mr Hawkins."
"Ma mère, est-ce que la magie pourrait l’aider ?" le sorcier en face de lui eut une expression confuse avant de passer à une expression désolée. Clint n’avait pas besoin de plus, mais il le laissa parler.
"J’ai bien peur que non Mr Hawkins…"
"Dans ce cas, je refuse mon Don. Mais je souhaite conserver mes souvenirs. Même si je n’ai plus de pouvoirs magiques, je fais partie de cette communauté que je le veuille ou non et je préfère encore savoir ce qu’il se passe et être capable d’aider si le besoin s’en faisait sentir qu’en me voilant la face."
"Très bien. Dans ce cas la demoiselle ici présente, une Sidhe, va poser sur vous un sort de compulsion. Rien de très grave, mais cela vous empêchera de parler de la magie à quiconque ne faisant pas partie de ce monde. Pour notre protection, vous comprenez ?"

Clint hocha la tête et la Sidhe fit son travail rapidement. Vingt minutes plus tard, c’était comme s’il ne s’était rien passer.

Malgré le combat acharné qu’elle a mené, sa mère mourut deux ans plus tard et à partir de là…Rien n’allait plus. Il commença à partir sur une pente descendante, détestant l’idée de n’avoir rien pu faire pour sa mère, refusant de croire qu’il puisse être bon à quelque chose un jour. Mais tout ceci n’était qu’une façade pour essayer de se protéger de ce monde qu’il jugeait injuste et cruel. Son père lui lança un ultimatum. Soit il revenait sur le droit chemin de lui-même, ou bien il l’enverrait en internat, il en connaissait un très bon où ils n’auraient aucun mal à le recadrer. Refusant de laisser tomber son père comme il avait pu le faire avec sa sœur quand leur mère les a quittés, il a pris une décision. Un peu radicale peut-être, mais il était décidé. Il voulait se sentir utile, faire quelque chose de bien une fois dans sa vie. Alors il s’engagea dans l’armée.

Bon, soyons honnête, s’il n’a pas été un mauvais soldat, l’armée n’était pas spécialement taillée pour lui. Ca aura au moins eu le mérite de le recadrer tout en lui donnant un sentiment d’utilité et surtout, lui redonna confiance en lui. Il y a passé trois ans comme ça, mais il finit par quitter l’armée. Il retourna quelques temps en Australie avant de partir en Irlande, patrie d’origine de sa mère. C’était quelque chose qu’il avait voulu faire depuis un bon moment, sans jamais réussir à le faire. Ce fut là-bas qu’il rencontra Rachel Summers. Une jeune femme vive et peut-être un peu bizarre sur les bords, mais qui arrivait à faire ressortir le meilleur de Clint, quelqu’un qu’il pensait avoir détruit avec ses propres conneries. Ils étaient heureux ensemble, il n’y avait pas à dire. C’est elle qui poussa Clint à s’installer en Irlande ; il trouva un job comme serveur dans un Pub et un petit appartement sans prétention. Bref, une petite vie tranquille.

C’est à son travail qu’il rencontra à nouveau Aldric Morgan. Autant dire qu’il ne s’attendait pas à le revoir…Et comment il l’a retrouvé au juste ? Il laissa ces questions de côté. Le vieil homme lui avait déjà prouvé qu’il pouvait être de confiance. La proposition la plus surprenante de sa vie venait de lui tomber dessus : Aldric proposait qu’il devienne le nouveau Gardien du 13th Hour Hotel, LE territoire neutre magique par excellence. Bien évidemment, il allait simplement soumettre sa candidature au Doyen Sorcier actuel, et c’est le Conseil des Anciens qui prendrait la décision finale. Ce qui s’avéra, au final, en sa faveur. Pendant un temps, il s’inquiéta de comment faire survivre sa relation avec Rachel vu son nouveau boulot (surtout qu’il ne pouvait pas vraiment en parler), mais il s’avéra qu’avec leur système, il pouvait retourner en Irlande n’importe quand. Pratique !

Au final, il expliqua simplement à Rachel qu’il avait trouvé un boulot dans un truc de l’armée classer secret (ce qui n’était pas siiii loin de la vérité), mais qui ne l’empêchait pas de rester sur Dublin s’il voulait. La vie était tranquille. Franchement. L’hôtel n’était peut-être pas si simple à gérer au départ, il a surtout dû ouvrir ses horizons sur le surnaturel, vu toutes les créatures qu’il a vu passer, mais rien d’insurmontable. Au moins, il était vraiment utile. Mais, parce que la vie est une saloperie comme ça, un soir, Rachel et lui se firent attaquer par des vampires. La raison ? Allez savoir. Mais ce fait choqua Clint par le fait qu’ils étaient en extérieur, avec des gens autour ! D’accord, dans le parc du centre-ville, il n’y a pas grand monde à cette heure-ci, mais tout de même ! Ils fuirent, ce qui intrigua le blond. Avec leur vitesse, ils pouvaient les rattraper quand ils voulaient, alors pourquoi jouaient-ils au chat et à la souris ? Cependant, il n’eut pas franchement le temps de se poser la question, ils devaient trouver un endroit où aller, avec du monde, afin d’être sûr que les vampires ne tentent rien sur eux avant le lever du soleil. Ce qui n’était pas simple, ils n’étaient pas franchement dans le quartier des pubs et la plupart des magasins étaient fermés à cette heure-ci…La seule option qu’il avait, c’était d’amener Rachel à l’Hôtel, là où les vampires ne pourraient pas les attaquer sans enfreindre une des règle de l’établissement. Sauf que lui aussi allait briser une règle pour cela…

Après, tout alla très vite. Rachel fut emmenée dans la salle du conseil, où ce dernier se regroupa rapidement, et Clint y alla, même si on ne demandait pas sa présence. C’était trop rapide, la sentence tomba et le gardien pensait qu’il allait être démis de ses fonctions, mais ce qu’il se passa fut bien pire. Tous les souvenirs de Rachel concernant cette nuit et les quatre années passées aux côtés de Clint allaient lui être effacés. Elle ne se souviendrait ni des vampires, ni de l’hôtel…ni de Clint. Il tenta de plaider sa cause, de faire comprendre qu’ils n’avaient pas eu le choix. Il proposa même qu’on le démette de ses fonctions et qu’on efface seulement cette nuit de la mémoire de Rachel, mais rien n’y fit ? Le conseil avait statué. La femme qu’il aimait allait payer pour une faute qui était la sienne. Le soir même, autant dire que sa chambre à l’hôtel a subit…quelques dégâts.

Pendant trois ans, il a fonctionné en auto-pilot, affichant un air avenant à tous, mais restant discret parmi les autres habitants de l’hôtel. Puis il vit arrive James, amené par le nouveau Doyen Sorcier lui-même, Aldric Morgan. Rien de bien nouveau. Un nouvel arrivant, quoi de plus commun. Mais accompagné d’un doyen ? C’est rare. Et pour cause, la situation était un peu exceptionnelle. Un loup ayant perdu sa partenaire, et à la limite de devenir sauvage par le manque de lien émotionnel et surtout par manque de meute. Le gardien se retrouvait un peu dans cet homme brisé. Lui aussi s’était vu arraché la femme qu’il aimait. Pas de manière aussi radicale et définitive, mais…Il comprenait, un peu, la douleur que de perdre quelqu’un. A force de persévérance et de présence, il a réussi à rencontrer James, le vrai James, un homme qui, bien qu’un peu grincheux, est un tendre à cœur et quelqu’un qui aime prendre soin de ceux qu’il aime. Clint n’hésita même pas à lui proposer le poste de maître d’hôtel.

Les arrivées spéciales ne s’arrêtèrent pas là, car un an après James arriva Christina. Une Remnant, capturée et forcée de passer sa sentence, quelle qu’elle soit, dans l’hôtel. Il la mit aux fourneaux, elle qui se plaignait sans cesse de la nourriture. Grand bien lui en a pris, car il s’avère que Christina est une excellente cuisinière avec tout ça !

Depuis, la vie continue son cours, tranquillement. Cependant, avoir James auprès de lui a créé un déclic en lui ; la partenaire de James est morte, mais Rachel, elle, est bien vivante. Elle ne se souvient de rien, mais ça ne veut pas dire que Clint ne peut pas la revoir…Alors maintenant, il la surveille de loin, au grand damne de James, qui n’a de cesse de lui répéter qu’il ne fera que se faire du mal et surtout, prendre le risque de répéter les histoires du passé…


L'AUTEUR


Prénom/Pseudo : Thanou, Chocobo, Chris
Âge : 23 ans
Pays : France
Présence sur le forum : Etant l'admin, j'espère le plus possible XD
Comment avez-vous connu 13th Hour ? J'ai aidé à le monter  ;)
Code du Règlement : OK by Maître du Jeu
Autre(s) compte(s) : Nope, mais ça ne saurait tarder
Un dernier mot ? TEXTE ICI


_________________
by Wiise
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maître du Jeu
♕ PNJ

avatar

Messages : 236

MessageSujet: Re: Clint Hawkins [Fondatrice]   Dim 30 Aoû - 12:53



Félicitation!

Bienvenu à toi petit Padawan


Ce qu'il te faut savoir...

Et voilà Number Two!

Bravo! Tu es Validé(e). Cependant, ton chemin ne s'arrête pas là...Tu as quelques petites choses à faire avant de pouvoir vraiment te lancer dans le RP.

  • Recenser ton avatar, ça se passe par-là
  • Recenser ton métier, ça se passe par-ici
  • Ouvrir ton Carnet de Liens, parce que sinon, tout seul c'est beaucoup moins drôle. C'est là-bas.
  • Ouvrir ton Agenda de RPs, afin de t'écrire pleins de nouvelles aventures! C'est tout droit!

Encore bienvenu(e) parmi nous et nous te souhaitons beaucoup de bonnes choses ici.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Clint Hawkins [Fondatrice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
13th Hour :: 
~ Ton personnage
 :: Présentation :: • Fiches validées
-
Sauter vers: